Forum Al Hfifa Arabians

POUR PARLER CHEVAL TOUT SIMPLEMENT
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Travail a t-il un avenir ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
mazel
galop 6
avatar

Nombre de messages : 997
Localisation : 62
Date d'inscription : 02/08/2005

MessageSujet: Le Travail a t-il un avenir ?   Sam 29 Oct 2016 - 8:01

Citation :
Le projet, baptisé EIO (pour excellence industrielle organisationnelle), a été présenté aux élus CGT d’ArcelorMittal le 10 octobre. Selon le syndicat, majoritaire sur le site, il prévoit plus d’automatisation dans les secteurs de production de l’usine « ainsi que la disparition de 300 à 400 postes d’ici 2020 ».

Plus de 11 000 salariés à la fin des années 70 ; 2 960 au dernier pointage, en septembre ; et plus que 2 500 à l’horizon 2020 ?
http://www.lavoixdunord.fr/66384/article/2016-10-28/arcelormittal-moins-de-salaries-plus-d-automatisation-d-ici-2020


Le progrès est en route, et il roule vite :

http://www.20minutes.fr/high-tech/1949759-20161026-video-premiere-course-camion-chauffeur-uber-livre-50000-cannettes-biere

Citation :
La start-up californienne Otto, cofondée par une Française, vient d’être achetée par la société de VTC Uber pour 610 millions d’euros. Plus de 80 ingénieurs travaillent à la mise au point de poids lourds à conduite autonome. Vers la fin du métier de routier ? Extrait du magazine « L'Angle éco" du 27 octobre.
http://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/video-l-angle-eco-travail-otto-camions-sans-chauffeur_1856973.html

Va-t-on payer des gens à surveiller un camion qui conduit seul ? De ce que je constate, c’est plutôt la course à la réduction de la masse salariale dans beaucoup (tous ?) de secteurs…


Comment se fera la répartition de la richesse ? Pour le moment, elle est basée sur la notion de travail. Sans travail, qu’en sera-t-il ? Comment répartir la richesse de façon équitable ? On parle du « revenu universel » … Bientôt des élections, qui en parle ? Qui propose des solutions pendant que des médias nous baladent avec le prix du petit pain au chocolat/chocolatine (selon qu’on soit de pays d’Oil ou d’Oc) ou du ticket de métro (lol, j’en sais rien non plus, y a pas de métro dans ma campagne, on habite pas encore tous en ville lol Imbecile Heureux ) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeVieux
galop 4


Nombre de messages : 410
Age : 68
Localisation : 03400
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Le Travail a t-il un avenir ?   Sam 29 Oct 2016 - 14:00

Salut à toi!
Vastes questions que tu poses....
ça commence par: 'à quoi sert une bête à 2 pattes et un peu de raison ????'
ou si on est finaliste 'pourquoi y a-t-il de ces vilaines bêtes à 2 pattes, et qui sont dotées de la parole et, en principe, raisonnent ?????

et en plus: moi, ou/et chacun de mes semblables, est-il fait pour lui-même tout seul, ou doit-il se soucier des autres, existants et déjà complets, et de ceux en devenir, et de ceux à venir?



tu me diras: ça n' a rien à voir avec le 'progrès' qui consiste à automatiser TOUT, même le raisonnement et l'intelligence?
le sens du travail?
ben
'pour moi-même et en ce qui me concerne' [paraphrase de Pierre Dac sur le devenir de l'Humanité] .....être obligé de travailler -et d'obéir, ça m'a toujours fait chier....  alors que FAIRE, construire, réparer (même si c'est des bouts de bête à 2 pattes)  
C'est déprimant de ne plus servir à rien -à part mes copains à 4 pattes- quand on avait l'impression de servir à quelque chose AVANT . Bon. Mais quand on n'a jamais rien fait.......

Je préfère donner mon avis perso sur la fin de ton post:
sur quoi baser la notion de richesse?
mais d'où provient la plus élémentaire des richesses????  la nourriture, le vêtement, le logement, les soins de santé, la sécurité et l'ordre, etc ???
Soit on est futuriste et adepte de science fiction: TOUT devra être fourni et entretenu par des robots......
Même pourquoi pas les robots donneront les loisirs, informations, instruction et culture....

Si dans ce cas il y a encore des humains capables d'exprimer des demandes, soit le Dieu Technologie leur accorde Ange  tout ce qu'ils demandent, soit dans son omniscience il décide de ce qui est bon pour eux....

mais si il faut encore quelques savants -et quelques flics, quelques déboucheurs de chiottes et autres fonctions subalternes- pour que le système perdure, ben il faudra des travailleurs,
volontaires ou forcés....
Tu as une idée des moyens de les recruter batman  -et, préalablement, d'instruire ceux qui seront les savants en charge de la marche du système (et des  humains)???-


Pour moi-même et en ce qui me concerne, si je ressuscite en 2050, avec le choix:
-refaire des études, et travailler toute la semaine, et me faire engueuler par un chef
-disposer des mêmes richesses, (ou un peu moins, compensé par plein de temps libre),
----------------------- ben je prends la 2 eme solution: ça ne m'empêchera pas de refaire ma vie au milieu de mes copains à 4 pattes, j'aurai même davantage de temps....rire pour eux.....


Après il y a le système ex soviétique qui glorifiait l'abnégation et le travail sans référence au salaire (quoique.....) Imbecile Heureux


Ce terme de REVENU universel me hérisse en soi: un revenu est le produit d'un travail ou d'un capital qui rapporte des intérêts. Ou alors il y a aussi les revenus tiré d'activités illicites.... Mr.Red
le terme 'revenu' est idiot.

Qu'on parle de PRESTATION universelle (couverture des 'besoins élémentaires' de l'individu) par la société, indépendamment de ses revenus, ça me semblerait plus raisonnable.  La généralisation de la couverture sociale en était une étape. Qui n' a pas su dépasser le modèle historique initial basé sur le salariat. Dévoyée depuis, rattrapée de façon inégalitaire et bancale, mais c'est une autre histoire.....

Voila mes divagations du soir. Bonne nuit. Ne fais pas trop de cauchemars  affraid
A bientôt
http://www.futura-sciences.com/tech/videos/pr2-robot-lave-votre-linge-sale-1716/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chizhou
galop 7
avatar

Nombre de messages : 1661
Age : 42
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: Le Travail a t-il un avenir ?   Dim 30 Oct 2016 - 4:27

Alors j'y suis à fond depuis que l'idée saugrenue m'a pris de reprendre des études "pour le fun" -euh pas vraiment, pour essayer d'obtenir un meilleur salaire de prof- donc je me plonge dans l'agrégation interne et comme superbe question nous avons "les mutations des espaces productifs en France" et bien sur dans la mondialisation.
Donc il n'existe plus les 3 secteurs de Colin-Clark, primaire, secondaire et tertiaire mais des notions complexes de système productif, sphère productive ou résidentielle.
Pour schématiser, tu as les pôles, riches et peuplés, dynamiques, productifs et puis tout le reste, qui pour certains politiques et économistes revient très cher, le rural entre autre, basé sur la "redistribution"...
D'ailleurs, en géographie une nouvelle question de capes-agrégation externe c'est "la France des Marges", stimulant la réflexion, les camps de roms, les jungles, squatts, espaces ruraux isolés et cités, dans le même panier!
Dans la mondialisation ou tu es "intégré" ou bien de plus en plus "en marge" selon des degrés variés.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeVieux
galop 4


Nombre de messages : 410
Age : 68
Localisation : 03400
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Le Travail a t-il un avenir ?   Dim 30 Oct 2016 - 6:50

ça doit être captivant intellectuellement, quoique les conclusions ne soient pas forcément bien sympathiques....
tout ce qui ne suit pas le système n'est bon à rien.....
mais cette 'nouvelle' façon de voir, n'est-elle pas un moyen d'occulter les problèmes, de casser le thermomètre, parce que le vieux thermomètre, nous montre des évolutions très désagréables.....

la 'redistribution', tout à fait d'accord, d'autant que maintenant, retraité, j'en profite à plein.
seulement:
qui décide de ses modalités? quel pouvoir?
qui dispose des richesses à redistribuer?
qui PRODUIT les richesses?
On en revient à l'économie classique, et aux règles financières classiques.... dura lex, sed lex.....
De même pour la sociologie, le travail etc.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flika
maitre pipelette
avatar

Nombre de messages : 17970
Age : 66
Localisation : Sud Ouest
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: Le Travail a t-il un avenir ?   Dim 30 Oct 2016 - 6:54

mazel a écrit:
Comment se fera la répartition de la richesse ? Pour le moment, elle est basée sur la notion de travail. Sans travail, qu’en sera-t-il ? Comment répartir la richesse de façon équitable ?
C'est de moins en moins le cas et le processus est déjà enclenché depuis des décennies.
La part du travail dans la production de la richesse ou de la valeur ajoutée ne cesse de se réduire au profit de celle du capital.
On trouve un tas d'analyses intéressantes sur le net dont celle-ci : http://www.monde-diplomatique.fr/2008/01/RUFFIN/15507
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chizhou
galop 7
avatar

Nombre de messages : 1661
Age : 42
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: Le Travail a t-il un avenir ?   Dim 30 Oct 2016 - 8:27

C'est captivant certes mais assez inquiétant, la nouvelle politique d'aménagement du territoire ne cherche plus à limiter les inégalités entre "territoires", (c'est trop cher) mais à renforcer les métropoles, renforcer ceux qui participent à une économie de la connaissance, le rural constituant un espace "récréatif" pour les urbains...
Le monde de l'industrie n'a qu'à se reconvertir, s'adapter ou mourir? Et comme j'enseigne à des jeunes, malheureusement l'Education nationale ne s'adapte pas assez à ces évolutions, avec pas mal de filières à revoir, mais c'est un tabou!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeVieux
galop 4


Nombre de messages : 410
Age : 68
Localisation : 03400
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Le Travail a t-il un avenir ?   Dim 30 Oct 2016 - 8:39

hélas, ce n'est que trop vrai....
A la fois l'abandon organisé de l'   "improductif" même si il est vital à terme, mais aussi le partage vicié de la possession des richesses:

Le 'vulgaire' comme toi et moi, flicka, on est doublement cocus, car depuis des années on nous a poussés à émarger au Capital (épargne-retraite par exemple);
toutes nos garanties (bancaires) sont adossées au système des nouveaux profits.....
les états en sont débiteurs....

Cependant je fais une distinction:
le mot 'richesse' peut désigner de la valeur en numéraire (monnaie, et évaluation en termes de valeur).......
mais aussi béatement les choses réelles, pesantes, qu'elles soient matérielles ou virtuelles ou intellectuelles.....
même si la première définition gouverne la disposition de l'autre.....


amicalement à vous....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mazel
galop 6
avatar

Nombre de messages : 997
Localisation : 62
Date d'inscription : 02/08/2005

MessageSujet: Re: Le Travail a t-il un avenir ?   Mer 3 Mai 2017 - 8:12

Raphaël Bloch, Les Echos le 02/05/2017 :

Citation :

Emploi : la terrible prédiction de la Banque mondiale

L’automatisation pourrait faire disparaître près de 70 % des emplois dans les pays en voie de développement, selon le directeur de l’institution.

Voila de quoi relancer les polémiques sur la robotisation de l'économie. Le Président de la Banque mondiale Jim Yong Kim a annoncé lundi que les deux-tiers des emplois aujourd’hui existant dans les pays en voie de développement devraient disparaître avec l'automatisation de l'économie.

L'Américain de 57 ans n'en est pas à sa première sortie sur le sujet, alors que les débats se multiplient, notamment aux Etats-Unis et en France . Il a déjà averti des conséquences de la montée en puissance des robots et des imprimantes 3D dans les économies développées.

Lors de sa conférence à la Milken Institute, ce médecin de formation a expliqué que le recours aux technologies limitait mécaniquement l'intervention humaine dans l'activité économique, d'où son impact sur l'emploi. Mais jamais le dirigeant, à la tête de la Banque mondiale depuis 2012, n'avait annoncé anticiper une vague d'une telle ampleur.

Pour Jim Yong Kim, ces destructions d'emplois vont toucher tous les pays, développés et pauvres, notamment les pays plus tournés vers l'industrie et les services, sans pour autant donner le calendrier du basculement. 2020, 2030, 2040 ? Selon lui, les pays les plus touchés seraient l'Ethiopie, la Chine et la Thaïlande. Addis-Abeba devrait ainsi perdre 82 % de ses emplois, selon le président de la Banque mondiale.

Les destructions d'emplois devraient également affecter les pays pauvres, qui bénéficient actuellement d'une partie des délocalisations à l'échelle mondiale. Les pays les plus développés, confrontés à une hausse du chômage, pourraient en effet rapatrier une partie de leurs activités, créant par là-même des mouvements de migrations de travailleurs pauvres vers les économies les plus riches.

Sans concertations entre les pays, ces mouvements pourraient recréer des tensions géopolitiques, a souligné Jim Yong Kim. D'autant plus dans un contexte où la plupart des Hommes disposent d'Internet et de téléphones intelligents pour « voir exactement comment vivent les autres » aux quatre coins de la planète.

En savoir plus sur https://www.lesechos.fr/monde/enjeux-internationaux/0212030535591-emploi-la-terrible-prediction-de-la-banque-mondiale-2083847.php#kMp3IjzAvzAOhqPT.99
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeVieux
galop 4


Nombre de messages : 410
Age : 68
Localisation : 03400
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Le Travail a t-il un avenir ?   Mer 3 Mai 2017 - 12:39

je ne suis pas abonné: pas moyen de tout voir....  MAIS

Le processus est déjà en route........
il y  l'automatisation..... sous-tendu par les développements en Intelligence(s) Artificielle(s).
Je mets un "S" car là il y a de multiples domaines: quant tous seront connectés les bêtes à 2 pattes ne seront plus grand'chose, même si les transhumanistes arrivent (????) à augmenter les capacités de l'humain ....
En attendant, à court termes, nous sommes encore gouvernés par les mécanismes financiers existants, et les analyses économiques classiques sont applicables.

La nouvelle donne qui vient aggravera les décadences, les déséquilibres et les inégalités. Pas facile d'imaginer le futur.... mais y aura sûrement des conflits.. des régressions.....et peut-être tout bêtement la disparition de ces technologies 'avancées' et fragiles......

Ou alors voir les scénarios de SF, pas si farfelus que ça, malheureusement.......
et peut-être création de nouvelles castes:
les Maîtres possesseurs des choses,
les chargés de décision, les chefs, les travailleurs
les travailleurs exécutants (à usage unique)
les consommateurs
les assistés
p't'être les prêtres, envoyés divins, gourous, diseurs de morale divine etc....
probablement la chair à canon aussi!

Bon, c'est l'heure du pugilat à la TV, je vais pas rater ça.....
A +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cath.
maitre pipelette
avatar

Nombre de messages : 22442
Age : 48
Localisation : A l'ouest, au frais...
Date d'inscription : 25/07/2005

MessageSujet: Re: Le Travail a t-il un avenir ?   Mer 3 Mai 2017 - 13:10

LeVieux a écrit:
ou alors voir les scénarios de SF, pas si farfelus que ça, malheureusement.......
et peut-être création de nouvelles castes:
les Maîtres possesseurs des choses,
les chargés de décision, les chefs, les travailleurs
les travailleurs exécutants (à usage unique)
les consommateurs
les assistés
p't'être les prêtres, envoyés divins, gourous, diseurs de morale divine etc....
probablement la chair à canon aussi!
Hum vision de l'état en 1910 sauf pour la consommation qui était tout autre.

C'est aussi à chacun de nous de faire des choix. Je trouve un peu facile de toujours tout renvoyer sur la finance, les banques, les patrons. Nous sommes aussi acteur de notre vie.
Perso, j'ai largué mes pauvres produits financiers et je dépense mon argent pour en profiter pendant que je suis bien valide, pas pour me faire un cercueil en or massif ou pour que mes héritiers payent 60% d'impôts sur ma succession. Je consomme en payant un maximum en circuit court et un minimum pour les grands systèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeVieux
galop 4


Nombre de messages : 410
Age : 68
Localisation : 03400
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Le Travail a t-il un avenir ?   Mer 3 Mai 2017 - 16:17

cath. a écrit:


C'est aussi à chacun de nous de faire des choix. Je trouve un peu facile de toujours tout renvoyer sur la finance, les banques, les patrons. Nous sommes aussi acteur de notre vie.
Perso, j'ai largué mes pauvres produits financiers et je dépense mon argent pour en profiter pendant que je suis bien valide, pas pour me faire un cercueil en or massif ou pour que mes héritiers payent 60% d'impôts sur ma succession. Je consomme en payant un maximum en circuit court et un minimum pour les grands systèmes.
Chacun d'entre nous essaie de faire au mieux, de valoriser les aspects positifs, effectivement de choisir, quand c'est possible......

Quelle maîtrise avons-nous sur l'utilisation et les conséquences de la 'révolution' en cours?

les Institutions censées organiser les pays, les sociétés, les affaires, elles font quoi pour anticiper ou/et orienter?
....... ben elles font 'comme auparavant', et pourvu que ça dure..... triste
Qui vivra verra Arg peut-être un monde nouveau???? Ben voyons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cath.
maitre pipelette
avatar

Nombre de messages : 22442
Age : 48
Localisation : A l'ouest, au frais...
Date d'inscription : 25/07/2005

MessageSujet: Re: Le Travail a t-il un avenir ?   Jeu 4 Mai 2017 - 11:58

LeVieux a écrit:
Chacun d'entre nous essaie de faire au mieux, de valoriser les aspects positifs, effectivement de choisir, quand c'est possible......
Je ne le crois pas. Beaucoup sont juste des consommateurs sans réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeVieux
galop 4


Nombre de messages : 410
Age : 68
Localisation : 03400
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Le Travail a t-il un avenir ?   Jeu 4 Mai 2017 - 13:48

cath. a écrit:
LeVieux a écrit:
Chacun d'entre nous essaie de faire au mieux, de valoriser les aspects positifs, effectivement de choisir, quand c'est possible......
Je ne le crois pas. Beaucoup sont juste des consommateurs sans réflexion.
je pensais en fait à celles et ceux que je côtoie sur le forum... content ...
........pas au troupeau moutonnier qui se laisse entretenir zzz  et avale toutes les conneries à la mode..... triste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeVieux
galop 4


Nombre de messages : 410
Age : 68
Localisation : 03400
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Le Travail a t-il un avenir ?   Lun 8 Mai 2017 - 12:56

un futur travailleur détaché (non syndiqué):
https://youtu.be/cgrX_JUhvqM
très demandé  à Fukushima aussi..... et pour toutes missions suicide.....
remplacera aussi Pompon, cheval d'instruction CSO pour débutants.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mazel
galop 6
avatar

Nombre de messages : 997
Localisation : 62
Date d'inscription : 02/08/2005

MessageSujet: Re: Le Travail a t-il un avenir ?   Ven 2 Juin 2017 - 11:09

Et un pas après l’autre, voilà arrivé le 1er robot-policier :

Citation :
Un robot Reem a été livré à Dubaï, dont la police devient la première au monde à intégrer dans ses rangs une machine humanoïde.

Il s’appelle Reem et non pas Robocop. Le premier robot humanoïde à intégrer des forces de l’ordre n’a pas vocation à pourchasser et appréhender des criminels, comme le robot-flic surarmé du célèbre film de la fin des années 1980. Présenté par la police de Dubaï lundi 22 mai, Reem présente un profil beaucoup plus aimable et serviable. Il doit commencer, ces jours-ci, à aider les touristes et Dubaïotes dans des centres commerciaux et aux principaux points touristiques de l'émirat.

Reem, développé par la société espagnole Pal Robotics, pèse 100 kg, mesure 1 m 70 et, monté sur des roulettes, peut se mouvoir à une vitesse de 3,5 km/h. Il porte le même képi que ses collègues de chair et d’os et va effectuer certaines de leurs tâches.

Doté d’un écran tactile intégré à son torse, il est une sorte de policier de proximité qui peut orienter les badauds et leur fournir de vive voix, en arabe ou anglais, des informations de base telles que les adresses de lieux d'intérêt ou de services publics. En bon agent des forces de l’ordre, il peut également recueillir les signalements de crimes ou délits. Il est aussi possible de lui payer directement certaines amendes comme les contraventions.

Telles sont les principales fonctionnalités de ce policier tout en boulons et algorithmes qui, dans sa version de base, coûte 185 000 euros.....

"Le but final est d’avoir un robot entièrement fonctionnel qui pourrait travailler comme un officier de police à part entière", a assuré à la chaîne américaine CNN Khalid Nasser Alrazooqi, directeur du département des services connectés de la police de Dubaï. Il reconnaît certaines limites technologiques qui rendent un robot beaucoup moins efficace qu’un policier humain. Leur manque d’adresse les rend actuellement inaptes à la poursuite de criminels.
....
Une progressive robotisation de la police semble donc en marche. Un phénomène qui soulève des problèmes qui sont autant moraux – où placer la ligne rouge de ce qu’un robot policier a le droit de faire ? – que légaux. En effet, "lorsque des policiers humains font des erreurs, ils peuvent être punis par la loi, mais comment sanctionner un robot qui cause des dommages involontaires ?", se demande Chrissie Lightfoot, créatrice de Lisa, un robot avocat, interrogée par CNN.


http://www.france24.com/fr/20170529-police-dubai-premier-policier-robot-humanoide-reem-pal-robotics-emirat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mazel
galop 6
avatar

Nombre de messages : 997
Localisation : 62
Date d'inscription : 02/08/2005

MessageSujet: Re: Le Travail a t-il un avenir ?   Mar 1 Aoû 2017 - 14:33

Citation :
Berlin. Une longue file d’attente devant une agence pour l’emploi nous surprend. L‘économie allemande est florissante et le taux de chômage bas, alors pourquoi autant de monde ?
La réponse est simple. La plupart de ces gens ont déjà un travail mais ce sont des travailleurs pauvres. Ils postulent donc aux aides sociales en complément de leurs modestes salaires. Leur vie professionnelle est faite d’emplois précaires et mal payés, de temps partiels, même s’ils ont souvent une bonne formation.

Et il n’y a pas que le nombre de travailleurs pauvres qui augmente en Allemagne. Le nombre de retraités pauvres, augmente lui aussi. C’est le cas de Monika. Qualifiée pour être directrice des ventes elle n’a jamais signé de contrat à temps plein. “Ils ne veulent pas payer. Je suis trop chère. Ils préfèrent embaucher du personnel qui n’est pas qualifié à 8.50 euros de l’heure. Pour m’embaucher, ils devraient payer davantage”, explique-t-elle.

Partons maintenant à Halle. Après la réunification, l’Allemagne a dû créer des emplois alors que les employeurs se plaignaient du coût élevé de la main d’oeuvre… Elle devait aussi rester compétitive.
Alors, en 2003, elle a lancé une réforme radicale du marché du travail avec comme mots d’ordre libéralisation et flexibilité. Cela signifiait moins d’argent pour les gens sans emploi, feu vert aux agences de travail temporaire. Conséquence : le secteur le moins bien payé s’est développé, le chômage a baissé mais la pauvreté relative a augmenté.

Notre journaliste a rencontré Rolf Maurer : un artisan, très qualifié qui sait tout faire. Il trouve ses clients sur internet. Son modèle économique : la flexibilité totale.
“Je dois vivre avec le risque de ne jamais savoir quand je travaille ni quelle sera ma mission le lendemain ou le jour d’après. En plus de ça, il y a le risque que les clients ne me paient pas. Ça m’est déjà arrivé”, explique-t-il.

Pour ce qui est des tarifs, la chambre des métiers lui recommande de se faire payer au moins 35 euros de l’heure. “Mais ces dernières années, je demande bien moins, habituellement autour de 15 ou 10 euros”, raconte-t-il.

Payer le loyer de son petit appartement est la première dépense de Rolf Maurer; acheter du matériel professionnel pour faire du bon travail, la deuxième. Impossible dans ce contexte de mettre de côté pour sa retraite.

Quand il était jeune il a eu un emploi fixe dans une fonderie puis l’usine a fermé. Ont alors suivi des années de chômage et des contrats à courte durée. Sans espoir de retrouver un temps plein Rolf Maurer s’est tourné vers l’agence pour l’emploi qui le considère trop âgé. Pour ne pas être au chômage, il a monté son affaire.

“A mon âge ce n’est pas drôle d‘être obligé de travailler à mon compte. Quand on atteint un certain âge, c’est mieux d’avoir un emploi normal, durable. A 60 ans vous n‘êtes plus vraiment disposé à partir de rien pour lancer un business”, ajoute Rolf Maurer.

Maurer n'envisage pas s’arrêter de travailler bientôt. Sa situation confirme une tendance actuelle : le nombre d’Allemands qui continuent à travailler tard a doublé ces dix dernières années. De 5 à 11% pour des actifs entre 65 et 74 ans. La plupart d’entre eux le font pour compléter de petites retraites et vivre décemment. C’est une nécessité. Pas un choix.

“En ce qui concerne les heures de travail, je m’adapte aux souhaits du client. S’il veut que je travaille le week-end, je le fais. S’il veut que je travaille le soir, je le fais. Je suis totalement flexible pour satisfaire mon client”.

A Berlin, certains syndicalistes surnomment la ville, “capitale de l’emploi précaire et des travailleurs pauvres”. C’est le cas de Dierk Hirschel, économiste en chef de l’un des plus importants syndicats des métiers du service, ver.di.“En Allemagne le problème c’est qu’un travailleur sur 5 gagne moins de 10 euros par heure; il est donc considéré comme un travailleur pauvre. C’est le résultat de la destruction des règles du marché du travail. L’Allemagne est un pays riche, il n’y a pas de doute là-dessus. Mais l’Allemagne est aussi un pays divisé socialement. Dans ce pays riche, les travailleurs pauvres existent, des gens qui travaillent 40 ou 50 heure par semaine mais qui ne gagnent pas leur vie en travaillant”, explique-t-il.


La suite là :
http://fr.euronews.com/2017/07/26/travailleurs-pauvres-en-allemagne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flika
maitre pipelette
avatar

Nombre de messages : 17970
Age : 66
Localisation : Sud Ouest
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: Le Travail a t-il un avenir ?   Mer 2 Aoû 2017 - 2:56

Le taux de pauvreté en Allemagne ne cesse d'augmenter. Il est même supérieur à celui de la France.

https://www.marianne.net/monde/risque-de-pauvrete-en-allemagne-meme-le-fmi-met-en-garde-berlin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mazel
galop 6
avatar

Nombre de messages : 997
Localisation : 62
Date d'inscription : 02/08/2005

MessageSujet: Re: Le Travail a t-il un avenir ?   Mer 2 Aoû 2017 - 3:21

flika a écrit:
Le taux de pauvreté en Allemagne ne cesse d'augmenter. Il est même supérieur à celui de la France.

https://www.marianne.net/monde/risque-de-pauvrete-en-allemagne-meme-le-fmi-met-en-garde-berlin

Mais l’Allemagne nous est présentée comme un modèle Imbecile Heureux .... et représente un (LE) leader de l’Europe  Ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lambada
maitre pipelette
avatar

Nombre de messages : 19908
Age : 42
Localisation : IDF
Date d'inscription : 25/07/2005

MessageSujet: Re: Le Travail a t-il un avenir ?   Mer 2 Aoû 2017 - 5:41

S'enrichir en mettant la population à genoux... Arg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cath.
maitre pipelette
avatar

Nombre de messages : 22442
Age : 48
Localisation : A l'ouest, au frais...
Date d'inscription : 25/07/2005

MessageSujet: Re: Le Travail a t-il un avenir ?   Mer 2 Aoû 2017 - 6:04

lambada a écrit:
S'enrichir en mettant la population à genoux... Arg
Pour s'enrichir, il faut piller des ressources ou mettre en esclavage les autres, ou les deux en même temps, soyons fou.
Les articles de Mazel me font sourire parce qu'il leur faut des pages pour exprimer cette banalité et fatalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Néo
galop 7
avatar

Nombre de messages : 1740
Age : 43
Localisation : Ile de France Sud
Date d'inscription : 03/08/2005

MessageSujet: Re: Le Travail a t-il un avenir ?   Mer 2 Aoû 2017 - 7:17

mazel a écrit:
Le progrès est en route, et il roule vite :

http://www.20minutes.fr/high-tech/1949759-20161026-video-premiere-course-camion-chauffeur-uber-livre-50000-cannettes-biere

Citation :
La start-up californienne Otto, cofondée par une Française, vient d’être achetée par la société de VTC Uber pour 610 millions d’euros. Plus de 80 ingénieurs travaillent à la mise au point de poids lourds à conduite autonome. Vers la fin du métier de routier ? Extrait du magazine « L'Angle éco" du 27 octobre.
http://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/video-l-angle-eco-travail-otto-camions-sans-chauffeur_1856973.html

Va-t-on payer des gens à surveiller un camion qui conduit seul ? De ce que je constate, c’est plutôt la course à la réduction de la masse salariale dans beaucoup (tous ?) de secteurs…


Potentiellement oui du moins tant que la sécurité de la marchandises ne pourra pas se faire de manière autonome et là encore il faudra des hommes pas loin pour agir en cas d'attaque.
La baisse de la masse salariale est une illusion : ils embauchent des prestataires qui ne sont pas sur la même ligne budgétaire, ou des intérimaires/CDD à l'année (en fin du 02/01 au 20/12 date de clôture du bilan social) et hop là mais dans les faits ils ont même dépensé plus (un intérimaire, un CDD, un sous-traitant c'est des frais en plus)


Il est certain que le monde du travail évolue, il a déjà évolué par rapport à nos parents qui eux même avaient connu pas tout à fait la même chose que leurs parents....

Aujourd'hui un jeune ne peut pas dire qu'il fera le même métier toute sa vie.... quelle que part c'est bien car cela évitera les cinquantenaires blasés par leurs tâches répétitives d'un autre cela veut dire qu'il faudra être formé et se former ... ce qui impliquera des réformes et des évolutions de comportement : bon nombre de gens aujourd'hui prennent comme une sanction qu'on leur demande de se former au cours de leur carrière... mais il faut dire aussi que le nombre de managers médiocres est assez élevé et donc forcément les gens sont démotivés donc cercle vicieux et on met ça sur le compte du coût du travail (en oubliant de mentionner qu'on a une des meilleures productivité)...

Le monde change en permanence, il faut donc trouver la bonne attitude qui est quelque part entre tout déréguler et ne rien vouloir changer... et malheureusement il y a peu de chance qu'on trouve le bon système du 1er coup mais si on ne fait rien c'est sûr qu'on va dans le mur...
Et vu la représentativité des syndicats inversement proportionnelle à leur capacité de blocage, cela ne va pas être simple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cath.
maitre pipelette
avatar

Nombre de messages : 22442
Age : 48
Localisation : A l'ouest, au frais...
Date d'inscription : 25/07/2005

MessageSujet: Re: Le Travail a t-il un avenir ?   Mer 2 Aoû 2017 - 10:13

Citation :
Aujourd'hui un jeune ne peut pas dire qu'il fera le même métier toute sa vie.... quelle que part c'est bien car cela évitera les cinquantenaires blasés par leurs tâches répétitives d'un autre cela veut dire qu'il faudra être formé et se former ... ce qui impliquera des réformes et des évolutions de comportement : bon nombre de gens aujourd'hui prennent comme une sanction qu'on leur demande de se former au cours de leur carrière... mais il faut dire aussi que le nombre de managers médiocres est assez élevé et donc forcément les gens sont démotivés donc cercle vicieux et on met ça sur le compte du coût du travail (en oubliant de mentionner qu'on a une des meilleures productivité)...
Même si je suis bien consciente que le monde du travail évolue dans le sens que tu évoques, loin de moi d'y mettre la tonalité positive que tu emploies.
Le jeune sera blasé pareil à 50 ans de devoir changer de métier régulièrement. Se former, changer de métier demande de l'énergie. L'énergie, tu en as quand tu vas bien, quand tu te sens en sécurité, quand ton travail a du sens. Devoir se former, trouver un nouveau poste, génère de l'insécurité.

Je n'ai connu que des directions médiocres, sans capacité de management, as de la démotivation de leurs salariés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeVieux
galop 4


Nombre de messages : 410
Age : 68
Localisation : 03400
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Le Travail a t-il un avenir ?   Mer 2 Aoû 2017 - 10:26

cath. a écrit:
lambada a écrit:
S'enrichir en mettant la population à genoux... Arg
Pour s'enrichir, il faut piller des ressources ou mettre en esclavage les autres, ou les deux en même temps, soyons fou.
ça n'a pas beaucoup changé depuis nos ancêtres grecs, romains puis conquistadores etc....
Pour ça, on continue.....

Travailler plus (pour gagner moins) quand il n'y a pas de travail productif possible..... ou pas de travail du tout!



Pour moi, travailler, c'est produire en priorité absolue des BIENS nécessaires à la vie (de soi/de la communauté à laquelle on appartient) , après produire des biens utiles, puis souhaités, puis amusants, etc
Si 'on' ne produit pas les biens nécessaires, ben faudra les acheter à des étrangers autres, en PAYANT par un autre travail fabriquant ce que demandent les autres.
donc TRAVAILLER pour eux, sous leur contrôle... , selon leurs conditions, et si on est capables....
Alors on aurait tous les euros pour leur acheter leurs machines, leurs gadgets, etc
Hélas....Arg ce qui est encore bon pour les Polonais, les Estoniens, les Ukrainiens [zut, là l'intégration de l'Ukraine à l'Europe,le méchant Poutine , il veut pas]...... c'est pas super pour nous....

Alors on essaie de grappiller un peu plus des  sous du voisin d'à côté en lui proposant divers services simples et non délocalisables.
Tant pis si il a concurrence, si c'est mal payé, si c'est du provisoire.
ça pour des godasses made in pakistan, un super smartphone made in korea, ..... ou une bagnole dite 'non polluante' made in Japan [mais au bilan carbone aussi moche que la présente, parce que pour la construire puis la faire rouler faut de l'électricité, donc brûler... du charbon]
ps: nos voisins Allemands, ils en viennent à faire pareil.... après avoir donné des leçons de bonne conduite aux Grecs.....


En plus y a plein de petits boulots qui disparaissent ou vont disparaître, dont conducteur de camion....
Alors la réaction normale des animaux humains: se castagner pour que le plus fort, ou/et le moins disant s'attribue le boulot résiduel.
Nos pontes de l'économie nous y encouragent.
Alors qu'en un monde idéal👼  , comme les humains deviennent inutiles pour de ces services diminuent,  on aurait pu s'entendre  pour..... les laisser aux machines, et se reposer! zzz (ou se répartir le travail résiduel...)

Désolée, Néo, suis plus pessimiste que toi!
Cath, même avec un encadrement intelligent, on va collectivement au casse-pipe.
Simplement, des managers habiles peuvent faire survivre leur entreprise. Parfois très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flika
maitre pipelette
avatar

Nombre de messages : 17970
Age : 66
Localisation : Sud Ouest
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: Le Travail a t-il un avenir ?   Mer 2 Aoû 2017 - 12:06

Néo a écrit:

Aujourd'hui un jeune ne peut pas dire qu'il fera le même métier toute sa vie.... quelle que part c'est bien car cela évitera les cinquantenaires blasés par leurs tâches répétitives d'un autre cela veut dire qu'il faudra être formé et se former ... ce qui impliquera des réformes et des évolutions de comportement : bon nombre de gens aujourd'hui prennent comme une sanction qu'on leur demande de se former au cours de leur carrière...

Pas que les jeunes ! Imbecile Heureux
Bien que maintenant retraitée, j'ai dû exercer 8 boulots différents au cours de ma vie professionnelle.
Quant à la formation, j'ai donné et en ai profité à tous les niveaux dont une demande de congé-formation de 9 mois pour suivre une année de fac et 3 ans dans une école supérieure à la suite d'un concours.
Bien sûr, cela demande une capacité d'adaptation et aussi, une mobilité géographique.
Pour ma part, j'ai trouvé toutes ces expériences enrichissantes et je ne regrette rien ! Ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flika
maitre pipelette
avatar

Nombre de messages : 17970
Age : 66
Localisation : Sud Ouest
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: Le Travail a t-il un avenir ?   Mer 2 Aoû 2017 - 12:13

cath. a écrit:
Même si je suis bien consciente que le monde du travail évolue dans le sens que tu évoques, loin de moi d'y mettre la tonalité positive que tu emploies.
Le jeune sera blasé pareil à 50 ans de devoir changer de métier régulièrement. Se former, changer de métier demande de l'énergie. L'énergie, tu en as quand tu vas bien, quand tu te sens en sécurité, quand ton travail a du sens. Devoir se former, trouver un nouveau poste, génère de l'insécurité.

Je n'ai connu que des directions médiocres, sans capacité de management, as de la démotivation de leurs salariés.

Et toi, tu as une vision bien négative du monde du travail Neutre
Quand on a envie de s'en sortir, on y arrive toujours ! Ou presque... geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Travail a t-il un avenir ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Travail a t-il un avenir ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Al Hfifa Arabians :: Forum - Discussions hors sujet cheval-
Sauter vers: